La photo adoptée

Voici un petit aperçu d’un projet que je suis en train de réaliser avec una classe du Collège H. Durez, à Estaire, dans le cadre des mes interventions Clea.

Ce projet est en partenariat avec l’association l’Alloeu Terre de Batailles qui organise une exposition sur la mémoire de la Grande Guerre, à Estaires, pour le mois de novembre 2015. Parmi les sujets de l’exposition il y aura aussi une section sur « Les photos du soldat Christopher Pilkington», un soldat anglais dont les photos prises pendant le conflit sont disponible on-line sur le lien http://www.iwm.org.uk/collections/listing/object-205007701 .

Le projet a prevu un premier moment d’intervention pendant lequel j’ai présenté aux élèves, dans la forme d’une conférence, une sélection très personnelle de photos prises par le soldat Christopher. Notamment il s’agisse des photos qui, à mon avis, sont les moins “cliché” de la Grande Guerre et avec lesquelles j’ai établi une relation émotionnelle ou par lesquelles j’ai été amenée à me questionner sur quelque chose, ou qui ont développé mon imaginaire par rapport à une certaine thématique.

Avant cette rencontre, les élèves ont bénéficié d’une intervention de Mme Ducornet, leur professeur d’histoire, sur la 1° guerre mondiale dans la région –

Ensuite, chaque élève aura à sélectionner, à son tour, une ou plusieurs photos qu’il présentera à la classe en justifiant ses choix, sur l’exemple de mon intervention.

Enfin, une photo sera choisie, imprimée et “adoptée” par chaque élève. Pendant une dizaine de jours cette photo sera un objet qui fera partie de leur quotidien. J’ai proposé de se balader avec, de la mettre à coté de son propre lit, de la regarder avant de dormir et de vivre, en quelque sorte, en liason avec cette image. L’objectif final consistera à produire des vidéos-messages à partir des photos. Les élèves, photo à la main, parleront en s’adressant à un personnage présent dans la photo, au photographe, ou aussi bien aux visiteurs de l’exposition, en partageant les impressions et les sensations résultant de la relation personnelle et émotionnelle avec la photo “adoptée”.

– Cette séquence doit s’enrichir également de l’analyse, en classe avec l’enseignant, de textes littéraires ou extraits vidéos sur le conflit de manière à enrichir, élargir la connaissance qu’ont les élèves de ce conflit et à leur donner les outils nécessaires à l’expression d’un commentaire, d’un sentiment. –

Voici, en bas, ma sélection personnelle des photos du soldat Christopher que j’ai présenté aux élèves. Pour chaque cliché j’ai une pensée, une motivation précise qui m’a poussée à la mettre dans la sélection.

Ce serait un peu trop long d’expliquer ici ma réflection pour chaque photo. Parmi toutes, j’en préfère trois que je trouve les plus touchantes, les plus emblématique…mais selon un critèr tout à fait subjectif…

01
– The first casualty of the 2nd Battalion, Scots Guards in the First Wotld War. Drummer Steer, who received a direct hit from a shell during a reconnaissance in force towards Gheluvelt, 20 October 1914.

05

– Dead horse on the Menin Road near Ypres. The village of Hooge can be seen on the skyline, October 1914.

19

– A typical farmer with his wife in Bac Saint-Maur area, November 1914.

Je me réserve de vous dire dans un autre moment quelle photo, parmi ces trois, j’ai décidé d’adopter, avec quelle photo j’irai vivre pendant un certain temps et à qui j’irai parler pendant mon vidéo-message. Restez connectés…;-)

Ici en bas, 2 photos que Sphie Belque, professeur de français,  a pris de moi pendant que j’étais en train de montrer des extraits de mon travail:

01r 02r

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s