remembering / première phase!

Voici quelques photos de notre premier rendez-vous collectif avec une équipe pédagogique du territoire: c’était  le 18 Janvier 2013, une date qui reste historique pour notre résidence-mission, qui dans ce jour a symboliquement démarrée. Dans les photos en bas, vous pouvez voir l’équipe du centre Culture et Jeunesse de la mairie d’Auchel. Ils ont demandé notre intervention en nous proposant des pistes souhaitées.

Pendant, au moins, le 4 semaines suivantes ce première rendez-vous, nous avons rencontré, individuellement ou collectivement, plusieurs enseignants et formateurs actifs dans les écoles et chez les associations locales d’Artois Comm.. Ensemble, nous avons établi comment mettre en place les « gestes artistiques » qui nous verrons protagonistes pendent les trois mois prochains, sur ce territoire.

au1 au2 au3 au4 au5

Ces rencontres faisaient partie de la première phase de notre rèsidence-mission, comme c’était bien expliqué dans notre appel à candidature:

« Une première phase, relativement brève, prenant essentiellement place en début de résidence et s’articulant autour de multiples rencontres avec diverses équipes de professionnels en lien avec des groupes d’habitants du territoire (les associations culturelles, socio-culturelles, socio-éducatives, d’action sociale, le collège, les écoles primaires, etc …).

Ces équipes de professionnels sont toutes invitées à appréhender, lors de ces rencontres, la recherche et la production artistique de l’artiste-résident (e). Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement variées afin d’éviter tout caractère répétitif.

(parfois on a mangé avec eux dans la cantine de l’école, pour exemple!)

08

Ces professionnels sont également sollicités, lors de ces rencontres ou à leur issue, afin d’évoquer avec l’artiste-résident (e) la manière, sensible et inventive, dont ils aimeraient, le cas échéant, faire percevoir sa présence ainsi que celle de ses œuvres aux publics qu’ils côtoient,, qu’ils accompagnent ou dont ils ont la responsabilité.

Il s’agit là du moment important au cours duquel commence à s’élaborer, à se co-construire, ce que l’on appellera (faute d’avoir trouvé une dénomination plus adéquate. Chaque artiste-résident (e) étant d’ailleurs largement invité (e) à proposer la sienne propre) un geste artistique à destination de ces publics.

Tout ceci indique que, pendant cette première phase, le résident ou la résidente est beaucoup plus invité (e), dans un souci et un objectif de démultiplication, à travailler avec des professionnels (enseignants, éducateurs, animateurs, etc) que directement avec les habitants. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s