après le vernissage

30112013-IMG_277530112013-IMG_2778Dans les photos ci-dessus, “Dèhalage” (installation vidéo et sonore, 28′ en boucle) de Rossella Piccinno, lors de l’exposition “Les Grands Magasins/Ici et Là-Here and There”, ouverte du 30 novembre au 15 décembre 2013, à Dunkerque

Le vernissage à eu lieu depuis deux jours et finalement j’ai le temps d’écrire et de penser à la mer d’émotions qui m’ont traversée. Ça a été tout simplement merveilleux de voir le public totalement magnétisé par les images et par les sons hypnotique de “Déhalage”. Ce n’est pas si facile de projeter une vidéo de 28 minutes dans un espace comme une galerie, à l’intérieur d’une exposition. Aussi bien, tout le monde connaît les vernissages, ils sont des événements sociaux dans lesquels les gens se retrouvent aussi pour parler et boire un verre, ce n’est pas forcement, le moment où s’attendre à un public très “concentré”…mais, au contraire de chaque attente et de chaque prévision, le public face aux images de “Déhalage” est resté comme galvanisé. Ils sont été vraiment nombreux à entrer dans la pièce pour prendre une place et voir le film du début à la fin. J’ai été heureuse et touchée à cause de ça. Ça fait désormais quelques années que j’explore les confins entre le cinéma “tout court” et la vidéo et que je cherche de détourner le langage documentaire en le mélangeant avec la fiction ou en le reconduisant aux codes de l’installation vidéo. Certainement Déhalage est une oeuvre qui port le signe de ce travail. Moi même, je le positionne sur un confine subtil entre le cinéma expérimental et l’installation vidéo. Un trans-langage qui dépend probablement par la nature de ses images hypnotiques et minimales, tournées à bord du navire minéralier coréen Hanjin Rizhao, et par le travail magistral que le duo de compositeurs italiens Sine Requie  (Anna Sara D’aversa e Alessandro Giovannucci) ont amené dans la création de la bande sonore originelle, composée par des sons d’ambiance et par des interviewes retravaillées jusqu’à créer un paysage sonore poétique  et psychédélique. Déhalage est le résultat de la recherche artistique d’un mois de résidence à Dunkerque, en travaillant à trois (l’apport du son est substantiel dans cette oeuvre!), même si à distance,  avec l’idée de faire un film expérimental sur le port industriel. A mon avis, un mois est un temps fou et prétentieux pour faire un film. J’étais sure que, sur un temps si bref, on aurait réalisé seulement la trace d’un travail initial et pas une oeuvre achevée. Déhalage est le résultat de l’alchimie magique entre plusieurs éléments ensemble: la collaboration entre le duo Sine Requie et moi (c’était une toute première!) et ma rencontre avec le port industriel et ses habitants…des moments précieux que j’ai vécu et que j’ai partagé avec des gens extraordinaires, qui m’ont accueillie, aidée et guidée dans la réalisation de ce travail qui on pourrait définir comme un poème audio-visuel sur le port de Dunkerque, exactement comme nous l’espérions. Je remercie la bonne chance et toute le gens impliquées dans le projet avec une extrême gratitude et une extrême affection.

_____ _____ _____ _____ _____ _____ __________ _____ _____ _____ _____

Il vernissage è passato da due giorni e io trovo finalmente il tempo di scrivere e di pensare al mare di emozioni che mi ha attraversata. E’ stato semplicemente meraviglioso vedere il pubblico totalmente magnetizzato dalle immagini e dai suoni ipnotici di “Déhalage”. Non è facile proiettare un video di 28 minuti in uno spazio come una galleria, all’interno di una mostra. In più, tutti conoscono i vernissage, sono avvenimenti sociali in cui la gente si ritrova anche per parlare e bere un bicchiere, non è, di solito, il momento in cui attendersi un pubblico molto “concentrato”…invece, contrariamente ad ogni mia attesa e ad ogni mia previsione, la gente, una volta di fronte alle immagini di Déhalage, è rimasta come galvanizzata. Sono stati davvero in tanti a entrare nello spazio e a prendere posto per guardare il film dall’inizio alla fine. Sono stata felice e commossa per questo. Ormai da qualche anno esploro i confini tra il cinema “tout court” e il video, e orami da qualche anno cerco di declinare il linguaggio documentario mescolandolo con il cinema di fiction o riconducendolo ai codici della video installazione. Certamente Déhalage è un’opera che coglie il frutto di questo lavoro. Io stessa lo colloco su un sottile confine tra il cinema sperimentale e la video-installazione, sia per le immagini ipnotiche e minimali, girate a bordo della grande nave mineraria coreana Hanjin Rizhao, sia per il lavoro magistrale che il duo di compositori italiani Sine Requie (Anna Sara D’aversa e Alessandro Giovannucci) ha condotto nella creazione della colonna sonora originale, composta di suoni d’ambiente e di interviste rielaborate e remixate fino a creare un paesaggio sonoro poetico e psichedelico. Déhalage è il frutto della ricerca artistica di un mese di residenza a Dunkerque, lavorando in tre (l’apporto del suono è sostanziale in quest’opera!) con l’idea di fare un film sperimentale sul porto industriale. Un mese è un tempo folle e presuntuoso per fare un film, a mio avviso. Ero sicura che avremmo realizzato, in un tempo così breve, solo la traccia di un lavoro iniziale e non un opera finita. Déhalage è il risultato di un’alchimia magica tra tanti elementi insieme: la collaborazione tra me e i Sinerequie (era la nostra prima volta!) e il mio incontro con il porto industriale e i suoi abitanti…momenti preziosi che ho vissuto e condiviso con persone straordinarie, che mi hanno accolta, aiutata e guidata nella realizzazione di questo lavoro che è un poema audiovisivo sul porto di Dunkerque, esattamente come speravamo. Ringrazio la fortuna e tutte le persone coinvolte nel progetto con estrema gratitudine ed estremo affetto.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s