“L’ethnologie de l’intime”

Souvent les objets sont des symboles de ce qui pour nous est important, de nos valeurs, de nos croyance, de nos souvenirs. Parler de nos objets d’affection est aussi parler de nous-même et déterminer ce que Véronique Dassié a défini comme “l’ethnologie de l’intime”.

Dans les photos qui suivent, prises chez l’Association Culture et Liberté, à Lens, Karoli, originaire de Roumanie, a posé avec une maquette en pâte à modeler de la bague avec le symbole de Mercedes que lui avait offert en cadeau sa mère. En suite il a perdu la bague pendant qu’il était en train de travailler sur un chantier. Maintenant que sa mère est desparue il regrette d’avoir perdu cette bague.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.